Le P’tit Musée d’Emile

Photos de 1 à 6 sur 25
12 3 4 5
Pulvérisateur à dos
Il existe de nombreux modèles de pulvérisateurs. Jusqu’au années 50, ils sont construits en cuivre, excepté durant la seconde guerre où l’on trouve certains modèles en aluminium face la pénurie de cuivre utilisé par l’armée. Leur grand réservoir peut contenir un mélange de soufre mouillable, des bouillies bordelaises à base de sulfate de cuivre. Une pompe permet de mettre sous pression le mélange, lequel sort par un long tuyau de caoutchouc ou de cuivre. La Météor modèle Berthoud créé en 1952—pompe à piston Excelsior modèle Berthoud créé en 1887—pompe à piston Zéphir modèle Berthoud créé en 1924—pression préalable
 
Pal Injecteur
Pour lutter contre le phylloxéra (qui détruisit le vignoble français en 1878), on utilisait cet outil pour injecter dans le sol au pied du cep du sulfure de carbone. Ce traitement révélé inefficace n’a pus empêcher la propagation du phylloxéra dont la seule lutte est l’utilisation de plants américains par le greffage.
 
Bondonnière
Une fois le tonneau terminé, il faut faire une ouverture au milieu de la douelle centrale, c'est--à-dire, pratiquer au percement de la bonde. Cette ouverture servira à remplir le tonneau et sera bouchée par un gros bouchon de liège, de boie ou aujourd'hui de silicone. La bondonnière est constituée par une longue et large mèche de forme conique, ouverte des deux côtés, dont les bords sont tranchants et l'extrémité se terminant en vrille. On trouve également des bondonnières à rape ou à pique, utilisée pour terminer la bonde et la rendre bien lisse.
 
Batissoir
Le cintrage à pour but de courber les douves pour pouvoir les cercler dans le bas du tonneau pour éviter l’écartement de celles-ci. Pour se faire le tonnelier va utiliser un « brasero » qui va chauffer les douves tout en les ayant bien mouillées, puis un « batissoir » pour pouvoir placer les cercles inférieurs et ainsi courber les douves.
 
Asses à rogner
OUTIL DE TONNELLERIE. L’asse est utilisée pour galber l’intérieur du tonneau.
 
Canon à grêle
Le canon anti-grêle est un système utilisé par les vignerons pour protéger leurs exploitations contre la grêle qui peut détruire tout une récolte en peu de temps. Le canon anti-grêle est supposé empêcher la formation de la grêle grâce à l'onde de choc créée par la détonation. Ils tomberaient ainsi, au niveau du sol, avec une densité qui ne leur permettrait pas de détériorer les cultures ou même sous forme de pluie. C'est une technique encore utilisée en certains endroits du monde.